ep - 16 : Member le Nouvel Hollywood ?

Publié le : 06 Décembre 2016

notre podcast cinéma sur iTunes
Lien de téléchargement direct

En 2013 Steven Spielberg et George Lucas prédisaient l’effondrement du système hollywoodien actuel. Sommes nous donc à l’aube d’un nouveau… Nouvel Hollywood ? James Cameron peut-il à lui seul relever la barre ou allons-nous vers encore plus de caca sur nos écrans ? Pour comprendre le paysage cinématographique actuel, rien de tel qu’une plongée dans l’histoire d’Hollywood.

 

Pour en parler, nous accueillons Sébastien Le Gallo qui fait son grand retour, Cyril Rolland qui fait sa première rentrée, Nicolas Bonci de Louvreuse.net, Lucas Mario, toujours fidèle au poste, Pierre Delorme et enfin Julien Pavageau.

 

 

 

Parmi toutes les périodes qui jalonnent l'histoire du cinéma américain, il y en a une qui est synonyme de liberté, de créativité, une époque qui suscite de la nostalgie chez le spectateur du 21ème siècle : le Nouvel Hollywood.

Dans cette période, le pouvoir est entre les mains des réalisateurs, et pas n'importe lesquels.
Si je vous dis Stanley Kubrick, Woody Allen, Arthur Penn, John Cassavetes, William Friedkin, Robert Altman, ou encore Michael Cimino, j'imagine que vous cernez déjà un peu mieux l'époque. Mais peut-être vous faut-il des noms plus familiers, comme Francis Ford Coppola, Martin Scorsese, John Milius, Brian De Palma et surtout ces deux parfaits inconnus que sont Steven Spielberg et Georges Lucas.

Ce sont d'ailleurs ces deux derniers qui auraient, selon le journaliste Peter Biskind dans son livre Le Nouvel Hollywood, sonné le glas de cette période faste en réalisant des blockbusters au ton positif qui s'inscrivaient en faux avec le ton contestataire des productions de leurs contemporains.

En effet, pendant que la saga Star Wars explosait tous les records, plusieurs gros films portés par la vision de réalisateurs-auteurs tout puissants se gauffraient méchamment au box office, permettant au producteurs de reprendre le pouvoir sur la totalité de l'industrie cinématographique. Je vous renvoie d'ailleurs vers l'épisode du Ciné-club de M. Bobine consacré au duo Don Simpson et Jerry Bruckheimer dans lequel on parle en long en large et en travers de cette époque un peu particulière.

Et si Star Wars à mis fin à l'hégémonie des réalisateurs, il se pourrait bien que ce soit à nouveau Star Wars qui ait mis fin à la mainmise des producteurs sur Hollywood, et plus particulièrement, la vente de l'empire Lucasfilm à son antagoniste de toujours : Disney. En effet, à l'heure ou des producteurs tout puissants comme Joel Silver ou Jerry Bruckheimer se font gentiment mettre à la porte, on peut se demander qui à désormais le pouvoir à Hollywood ? Les fans ? Les marketteux ? Les algorithmes ou tout ça à la fois ?

 

Erratum : C'est bien évidemment Heaven's Gate de Michael Cimino et non Days of Heaven de Terrence Malick qui participa à couler un studio, la United Artists. ça apprendra à faire le malin avec les titres en VO.

 

Sources - compléments

 

- L'article qui à joué un rôle dans l'abandon du projet Superman Flyby écrit pas J.J. Abrams sur le site Ain't it cool news

 

- Suite à la fuite du scénario de Terminator Salvation, le studio à complétement remanié la fin du film qui devait se terminer par la mort de John Connor.

 

- Dans son livre Mainstream, Frédéric Martel nous explique comment fabriquer un best-seller, un hit ou un blockbuster

 

- Ryan Kavanaugh, fondateur de Relativity Media et l'échec monumental des algorythmes.

 

- Le double épisode du Ciné-club du M. Bobine consacré au duo de producteurs Don Simpson et Jerry Bruckheimer :

 

 

 

- Et pour finir, une bien belle façon de dire fuck au Code Hays :

 

 

 

Commentaires

Joan :

07 Décembre 2016

Les chèques c'est pas très moderne quand même, vous faites des virements ?

Cinéphylis, le podcast des cinéphiles

derniers commentaires

usejenufii à écrit :

le 24 Mai 2017

What diflucan without a prescription spasms, constrictor pitting marker crossmat...

usejenufii à écrit :

le 24 Mai 2017

Although diflucan without a prescription light-headedness retinas, ma...

iseakexe à écrit :

le 23 Mai 2017

Describing buy levitra online downcast irregularity; bolt rationing pe...

usejenufii à écrit :

le 23 Mai 2017

Eye alcohol y cialis improve quantifying deviation cialis and sud...

axineuyueba à écrit :

le 22 Mai 2017

Throughout split viagra designs rheumatoid domestic, cons...

© 2013 Podcast Cinéphylis Maquette/photos : Sylvain Golvet - Développement/integration : Julien Pavageau