La trilogie du Hobbit de Peter Jackson : l’analyse de M. Bobine

A l’image de la trilogie Star Wars originale, le Seigneur des Anneaux de Peter Jackson avait reçu un accueil critique et public au delà de toutes les espérances, s’imposant comme le mythe cinématographique de toute une génération. Mais à l’instar du retour de Star Wars en 1999 avec la Menace Fantôme, la « prélogie » de Peter Jackson narrant les pérégrinations de Bilbo Baggins vers la cité d’Erebor n’a pas réitéré le succès public et critique de la trilogie du Seigneur des Anneaux. Pire, un bon nombre de fans du Seigneurs des anneaux ont copieusement détesté les trois films du Hobbit.

Pourquoi une telle différence de réception entre les trilogies du Hobbit et celles du Seigneur des anneaux ? Peter Jackson a-t-il été trop ambitieux ou pas assez ? Le Hobbit est-il l’antithèse du Seigneur des anneaux ou une copie carbone ? Est-ce que Le Hobbit est au Seigneur des anneaux ce que la prélogie est à Star Wars ? Peter Jackson suit-il la voie de George Lucas ? Et est-ce que le film aurait été meilleur s’il avait été réalisé par Guillermo Del Toro ? Pour tenter de répondre à ces nombreuses questions, il ne fallait rien de moins que le plus gros épisode de M. Bobine jamais réalisé puisque à l’image des six films de Peter Jackson, on a fait péter les compteurs en dépassant la demi-heure…

Le Hobbit : Un voyage inattendu,
Le Hobbit: La désolation de Smaug,
Le Hobbit : la Bataille des Cinq Armées :
Réalisé par Peter Jackson
Avec Martin Freeman, Benedict Cumberbatch, Richard Armitage, Ian McKellen, Evangeline Lilly, Cate Blanchett
Genre : Heroic fantasy
Adapté de Bilbo le Hobbit de J.R.R Tolkien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.