Le podcast – 18 : Le cinéma d’Edgar Wright

Téléchargez Le podcast – 18 : Le cinéma d’Edgar Wright en mp3

Pour fêter le retour d’Edgar Wright avec Baby Driver, on s’est fait une petite soirée pour revenir sur l’œuvre du plus pop des réalisateurs britanniques actuels.

Et pour causer de la filmographie d’Edgar Wright, il ne fallait rien de moins qu’ Aurélien Noyer, Lucas Mario, Cyril Rolland, Julien Pavageau, de la bière et du whisky et une batte de .
Nous nous étions déjà penchés sur le cas d’Edgar Wright dans un de nos épisodes du Ciné-club de M. Bobine, et plus particulièrement sur la trilogie que forment Shaun of The Dead, Hot Fuzz et The World’s End (ou Le Dernier Pub avant la fin du monde en français).

Dans ce podcast, nous avons pris ses films un par un et nous nous somme demandé si Edgar Wright était condamné aux succès d’estimes ou s’il pouvait aussi investir le cinéma grand public ? Le carton de Baby Driver nous donne désormais une réponse définitive à cette question : oui !

Pour aller plus loin, on vous recommande le papier d’Aurélien Noyer sur Baby Driver ainsi que son analyse de l’utilisation de la musique par le réalisateur anglais. On vous invite aussi à découvrir notre épisode du Ciné-club de M. Bobine consacré au film qui a inventé le genre de la comédie horrifique (et accessoirement l’un des films préférés de Wright) : Le Loup-garou de Londres de John Landis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.