Alien la résurrection de Jean-Pierre Jeunet par M. Bobine

Malgré ses scores au box office, Alien la résurrection n’a pas autant divisé la communauté de fans de la saga Alien comme l’avaient fait Aliens et Alien 3 en leurs temps. Pourtant, ce quatrième volet semble en rupture avec les trois précédents films de la saga à plusieurs niveaux. Par exemple, c’est le premier volet qui a été tourné à Los Angeles et non plus aux studios Pinewood de Londres, et contrairement aux trois volets précédents qui furent tournés dans la douleur, la production et le tournage d’Alien la résurrection s’est relativement bien passé. Pour ce quatrième épisode, le studio anciennement connu sous le nom de Fox ne semblait pas vouloir trop prendre de risques et plutôt que de confier les commandes à de fortes têtes comme James Cameron, Ridley Scott ou David Fincher, ils ont choisi de confier l’écriture de ce quatrième volet à Joss Whedon qui était encore un illustre inconnu à l’époque et à Jean-Pierre Jeunet qui n’avait aucune expérience des studios Hollywoodiens et ne parlait pas un mot d’anglais…

Ainsi, Alien la résurrection est le premier film de la franchise à être conçu comme un blockbuster, et selon Sylvain Despretz qui était story-boarder sur ce quatrième volet, le film aurait été tourné exactement selon les désirs du studio…Dès lors, on pourrait parfaitement considérer Alien la résurrection comme un volet à part de la franchise, d’autant plus que pour beaucoup de spectateurs, la saga Alien s’achevait à la fin du troisième volet avec la mort de l’héroïne de la saga Ellen Ripley.

Mais si on se penche d’un peu plus près les caractéristiques communes des trois premiers volets de la saga Alien, on se rend compte que ce quatrième volet n’est pas si différent de ses prédécesseur, notamment parce que le film écrit par Joss Whedon est radicalement différent du film tourné par Jean-Pierre Jeunet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.