Mad Max : Fury Road de George Miller par M. Bobine

M. Bobine n’a pas beaucoup l’habitude de causer de films tout juste sortis en salles (à l’exception de Roma d’Alfonso Cuaron et de Star Wars épisode VII : Le Réveil de la Force de J. J. Abrams) et pourtant, la découverte de Mad Max : Fury Road de George Miller nous fit l’effet d’un électrochoc. Cependant, malgré l’euphorie que nous avons ressenti devant cette symphonie pour taule froissée en mode majeur, nous nous somme retrouvé confronté à un petit paradoxe : à l’heure ou les écrans sont saturés de suite, de reboot et de franchises déclinables à l’infini, il semblerait que le sauveur soit… La suite, voir le reboot d’une franchise célèbre des années 70 / 80…

En quoi Mad Max : Fury Road se démarque des autres grosses sorties du moment comme Jurassic World, Terminator Genysis ou encore Star Wars 7 ? Et Mad Max : Fury Road est-il vraiment la suite directe de la saga Mad Max, ou bien s’inscrit-il parfaitement dans la filmographie de George Miller, à la droite de Happy Feet 2 ? D’ailleurs, à propos de manchots qui font des claquettes, ne manquez pas notre épisode consacré à Happy Feet de Miller !

Mad Max : Fury Road, l’analyse de M. Bobine
Écriture : Julien Pavageau, Cyril Rolland
Voix, montage, réalisation : Julien Pavageau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.