Munich, Steven Spielberg et le cinéma des 70’s : l’analyse de M. Bobine

Munich est probablement le film le plus controversé de toute la filmographie de Steven Spielberg. En effet, en adaptant le roman Vengeance de George Jonas Spielberg s’empare d’un moment fondateur de la géopolitique du demi-siècle passé dans toute sa complexité, ce qui lui a valu (comme à son habitude) des procès en légitimé et des critiques sur son traitement. Mais d’ailleurs, sous quel angle Spielberg a-t-il choisi d’aborder son Munich ?

Beaucoup de spectateurs et de critiques s’accordent sur le fait que le film rappelle la forme des films politiques des années 1960 / 1970, que ce soit dans les décors ou les look des personnages, mais pas seulement. Car en s’inspirant ouvertement de films politiques comme Chacal de Fred Zinnemann, Black Sunday de John Frankenheimer, Z de Costa-Gavras, La Bataille d’Alger de Gillo Pontecorvo ou encore les films de William Friedkin comme Cruising, Le Convoi de la Peur ou French Connexion, Spielberg a une idée bien particulière pour le traitement de son Munich !

En bonus, la liste des vidéos citées et recommandée dans l’épisode :

Et évidemment, vous pouvez retrouver toutes nos précédentes analyses du cinéma de Steven Spielberg : Jurassic Park, Indiana Jones et le Temple Maudit, E.T., L’extra-terrestre, A.I. Intelligence Artificielle ainsi que notre podcast consacré à Ready Player One !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.