1999 : La Menace Fantôme et les Sleepers

Quel sont les points communs entre Matrix, La Momie, Austin Powers 2, American Pie, Big Daddy, The Blair Witch Project et Sixième Sens ? Et bien tout d’abords, ces films sont tous sortis pendant l’année 1999. ce sont tous des sleepers, des succès surprise que personne n’avait vu venir à une époque ou tout le monde n’attendait qu’une seule chose, la sortie de Star Wars, épisode I : La Menace fantôme !

Si à l’époque, le cinéma était déjà pour vous une préoccupation majeure, vous devez vous souvenir que les 365 derniers jours du 2e millénaire étaient censés être l’année Star Wars, avec le retour giga attendu de la mythique saga au cinéma : La Menace fantôme. Et pour tout vous dire, ça a été l’année Star Wars… Mais pas seulement, comme nous allons le voir dans cet épisode, puisque l’année 1999 a aussi été celle des sleepers.

Jar Jar Binks dans Star Wars, épisode I : La Menace fantôme

Le traumatisme de toute une génération

Alors certes, des sleepers, on peut en trouver chaque année, et ce même avec l’hégémonie de Disney qui occupe les écrans avec ses franchises Marvel et Star Wars déclinées à l’infini. Par exemple, c’était le cas de Split ou de Get Out en 2017, mais aussi du tout premier Star Wars en son temps. Par contre, une succession quasi ininterrompue de sleepers comme on a pu en voir en 1999 nous semble un cas assez unique dans l’histoire du cinéma. Le public était-il lassé d’entendre parler de La Menace fantôme à tout bout de champs ou au contraire, l’attente suscitée par le premier volet de la prélogie Star Wars a poussé les spectateurs vers les salles de cinéma ? Et si tout ça était l’œuvre du Démon ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.