Avatar : l’analyse de M. Bobine

A l’heure ou James Cameron a annoncé non pas une, mais quatre suites à Avatar, le premier opus des aventures de Jake Sully sur la luxuriante planète Pandora continue d’alimenter les sites cinéphiles, les forums, et les discussions dans les repas de famille… Chef d’œuvre intemporel pour les uns, fable écolo sans grande originalité pour les autres… 7 ans après sa sortie et malgré son giga carton au box office mondial, il semblerait qu’on ne soit pas encore arrivé à un consensus sur le cas d’Avatar.

Si Titanic était un film mettant en scène la fin d’un monde et d’une époque, une sorte de résumé de l’art cinématographique du XXe siècle, Avatar est à l’inverse le film d’un nouveau départ. Évidemment, la première chose auquel vous pensez est probablement la Performance Capture, cette technologie qui révolutionne la conception même d’un film. Et pourtant, c’est bel et bien la narration d’Avatar qui va nous intéresser dans cet épisode. Comment ? Les aventures de Pocahontas chez les Schtroumpfs serait une œuvre qui pose de nouvelles bases pour une nouvelle façon d’appréhender le cinéma ?

En complément, on vous invite à lire notre article consacré à Terminator 2 de James Cameron ! Nous avons également consacré un épisode du Ciné-club de M. Bobine au second film de James Cameron (ou le troisième si on compte Piranha 2 : Les tueurs volants) : Aliens. Et si vous vous demandez pourquoi les Na’vi sont bleus, on vous propose quelques éléments de réponse.

Avatar : l’analyse de Monsieur Bobine
Réalisation, voix, montage : Julien Pavageau
Écriture, recherche : Aurélien Noyer, Julien Pavageau

Avatar :
Réalisé par James Cameron
Avec Sam Worthington, Zoe Saldana, Stephen Lang, Sigourney Weaver
Genre : Science Fiction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.