The Impossible : l’analyse de M. Bobine

A l’occasion de la sortie au cinéma de Quelques minutes après minuit (A Monster Calls en VO), M. Bobine revient sur le précédent chef d’œuvre du réalisateur espagnol Juan Antonio Bayona : The Impossible.

Alors que le premier film du réalisateur espagnol, l’Orphelinat, fut plutôt bien accueilli, la réception de son second film, The Impossible, fut malheureusement bien différente. En effet, le film s’est fait démonter par une partie de la critique qui n’avait strictement rien compris aux intentions de Bayona. Paradoxalement, c’est pourtant avec ce second film que le jeune cinéaste affirme vraiment la pleine mesure de son talent.

Dans ce nouvel épisode du Ciné-club de M. Bobine, nous allons donc tenter de comprendre qu’elles étaient les intentions de Juan Antonio Bayona avec ce film racontant la séparation puis les retrouvailles d’une famille de touristes pendant le tsunami de 2004 dans l’Océan Indien. En première analyse, l’objectif du cinéaste est à la fois simple et terriblement compliqué : il veut raconter un miracle. Il veut faire passer l’idée que la séparation, la survie et finalement les retrouvailles de la famille Bennett constituent un événement impossible, qui défie les probabilités.

Pour rester dans le cinéma espagnol, allez donc jeter un oeil à notre épisode consacré au Labyrinthe de Pan d’un de nos réalisateurs favoris : Guillermo Del toro !

The Impossible : Réalisé par Juan Antonio Bayona
Avec Ewan McGregor, Naomi Watts, Geraldine Chaplin, Samuel Joslin, Tom Holland
Genre : drame

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.