Platoon d’Oliver Stone, l’analyse de M. Bobine

Avec Platoon, Oliver Stone rejoint la très longue liste de réalisateurs qui se sont attaqué de près ou de loin à la guerre du Viêt Nam, une liste qui comprend quand même quelques grands noms du cinéma comme Francis Ford Coppola avec Apocalypse Now et le nettement moins connu Jardins et Pierre, ou encore Stanley Kubrick avec Full Metal Jacket. Mais aussi foisonnante soit-elle, aucun réalisateur de cette liste n’aura autant contribué à la « vietnamsploitation » qu’Oliver Stone. En effet, Platoon est le premier film de ce qu’on a pris l’habitude d’appeler sa “trilogie vietnamienne”, qui comprend également Né un 4 juillet, sorti trois ans plus tard, et le moins apprécié Entre ciel et terre en 1993. La guerre du Viêt Nam est aussi une toile de fond pour d’autres œuvres de sa filmographie : Les Doors, JFK, Nixon… Mais Platoon est également le film le plus réaliste sur le conflit, c’est en tout cas une qualité qui a été grandement louée par Steven Spielberg qui tentera de retrouver cette véracité dans Il faut sauver le soldat Ryan quelques années plus tard. Les vétérans du Viêt Nam n’auront pas manqué de le célébrer comme le film qui a su le mieux reconstituer leur quotidien sur le front, y compris dans ses aspects les moins reluisants. Mais la justesse du regard d’Oliver Stone suffit-elle à expliquer pourquoi le premier volet de la “trilogie vietnamienne” continue encore aujourd’hui de marquer les esprits ? Ne faut-il pas aller chercher aussi du côté de sa dimension politique ? Voire allégorique et même – n’ayons pas peur des mots – mythologique ? Car Platoon, mine de rien, n’est pas sans rappeler quelques récits remontant à la Haute Antiquité, ainsi que le monumental Avatar de James Cameron dont on attend fébrilement les suites.

Et comme ce n’est pas la première fois que nous évoquons le cinéma d’Oliver Stone, nous vous invitons également à jeter un œil à la première et à la seconde partie de notre épisode consacré à son monumental J.F.K. !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.